Après L’Enfant et les sortilèges à L’Opéra de Limoges,

et La Fille de Madame Angot au Grand Théâtre d’Angers,

Clémentine part en tournée avec L’Amour vainqueur d’Olivier Py 

Cette saison 100% frenchie se poursuit !

Clémentine Bourgoin commence par apprendre le violoncelle, puis étudie le chant au Conservatoire de Grenoble (C.R.R) dans la classe de Cécile Fournier. Elle obtient son Diplôme d’Etudes Musicales, ainsi qu’une Licence de musicologie et part compléter sa formation à Paris.

Elle suit le cours de théâtre lyrique de Joëlle Vautier, et décroche une 1° médaille mention TB à l’unanimité avec félicitations du jury. Elle étudie aussi la Mélodie et le Lied dans la classe de Françoise Tillard, ainsi qu’à l’Académie Poulenc avec François Leroux et Jeff Cohen.

Elle fait ses débuts sur scène dans The Fairy Queen de Purcell mis en scène par Laurent Pelly, un projet du C.D.N. en partenariat avec le C.R.R.  de Grenoble et Les Musiciens du Louvre. Elle est ensuite engagée par l’Atelier des Musiciens du Louvre pour le rôle de la Folie dans Platée de Rameau. 

Elle participe au tournage de Noces, un long-métrage de Philippe Béziat sur Les Noces de Stavinski avec les Solistes de Lyon-Bernard Tétu.

clem_hd2

Avec la compagnie Les Brigands, elle est Fleur-de-Neige dans Les Chevaliers de la table ronde de Hervé, dans une mise en scène de Pierre-André Weitz. Ce spectacle l’amène à chanter à l’Opéra de Bordeaux, Angers, Reims, Rennes, Limoges, Venise.

On la retrouve ensuite dans Mam’zelle Nitouche, le deuxième opus de Hervé mis en scène par Pierre-André Weitz, où elle joue Lydie et Sainte-Nitouche à l’Opéra de Toulon, Nantes, Montpellier, Rouen, Lausanne, Avignon, Toulouse, … avec le Palazzetto Bru-Zane.

Toujours dans le registre de l’opéra comique, elle est Clairette dans La Fille de Madame Angot au Grand Théâtre d’Angers.

Dernièrement, elle a chanté La Pastourelle et La Chauve-souris dans L’Enfant et les Sortilèges de Ravel à l’Opéra de Limoges, mis en scène par James Bonas et dirigé par Philippe Forget.

Clémentine s’illustre aussi dans des spectacles plus intimes, à la frontière entre musique et théâtre, tel Et tâchons d’épuiser la mort dans un baiser, un spectacle du Festival d’Aix-en-Provence sur Debussy mis en scène par Marc Lainé.

En ce moment, elle joue La Princesse dans l’opéra de chambre d’Olivier Py, L’Amour vainqueur, créé au Festival d’Avignon 2019 et actuellement en tournée internationale.

Par ailleurs, elle a écrit et interprété Filles d’acier, un cabaret de mélodies et chansons de l’entre-deux guerres, et KosmAnarchie, un spectacle sur les chansons de Prévert et Kosma co-écrit avec Françoise Tillard et Renaud Boutin.